Vous avez un nouvel ami (messe des jeunes)

Si je vous dis « Mon café mon jus d’orange on le partage aux amis » vous aurez reconnu la chanson de Soprana « Mon précieux ». Il est amusant tout de même que depuis plusieurs années, avec l’avènement des réseaux sociaux, on n’ait jamais eu autant « d’amis ». Les amis Facebook, les amis Snapchat, les amis sur discord… bref on arrive vite à quelques centaines d’amis, plus ou moins connus.

Est-ce pour cela que Jésus nous dit « je ne vous appelle plus serviteur, je vous appelle mes amis » ? Jésus serait-il donc un ami qu’on pourrait bloquer quand il nous ennuie, avec qui on pourrait faire des flammes et obtenir d’avoir un cœur sur snap signe du « meilleur ami snap »?

Et l’amitié serait-elle vraiment avoir une longue liste de relations virtuelles ?

Qu’est-ce que l’amitié ?

Comme Jésus nous parle ce dimanche de l’amitié, « je vous appelle mes amis », il serait bon de comprendre la différence qu’il y a entre le sentiment amoureux et l’amitié, et même entre le fait d’être pote et l’amitié.

L’amitié, c’est d’abord une relation réciproque de confiance et d’affection. Si Gauthier est ami avec Melvio mais que Melvio n’est pas ami avec Gauthier… vous voyez bien qu’il y a un hic. Par contre je peux être amoureux de n’importe qui sans que l’autre personne n’éprouve quoi que ce soit.

L’amitié c’est aussi une fidélité. Le livre du Siracide dans la Bible parle de l’amitié en ces termes : «  Un ami fidèle, c’est un refuge assuré, celui qui le trouve a trouvé un trésor. Un ami fidèle n’a pas de prix, sa valeur est inestimable. Un ami fidèle est un élixir de vie que découvriront ceux qui craignent le Seigneur. »  Vous le savez bien, un ami fidèle qui est là quand tout le monde vous a abandonné, quand vous êtes triste et accablé. Quelle grâce !

L’amitié, c’est surtout le don de soi. Jésus nous le dit dans l’Evangile : « il n’y  pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime». Jésus ne dit pas : il n’y pas d’amour plus grand que de jouer à Fortnite avec ses amis… mais donner sa vie. En français, ça veut dire mourir. Dès lors on comprend que l’amitié est quelque chose de grand. Et quand Jésus nous parle de donner sa vie… il s’y connaît. Souvenez- vous de ce que l’on a célébré le jeudi et vendredi saint : Jésus donne sa vie par amour sur la Croix. En fait, ce que le Seigneur nous dit ici, c’est qu’être de vrais amis c’est accepter de faire comme le Christ a fait pour nous : donner sa vie !

Des amitiés exigeantes

En contemplant cet Évangile, et en me rappelant de la joie du Frat de Lourdes il y a quelques semaines, je me suis dit que le Seigneur est bon avec nous. Le Frat est un lieu de rencontre, l’aumônerie, le lycée, le collège, le club de sport aussi. Et c’est bien ainsi. Mais au delà des rencontres, le Seigneur nous appelle à vivre des amitiés exigeantes.

En fait, des vrais amis, on en a pas autant que des contacts sur snap ou discord… Mais qu’est-ce qu’un “vrai ami”, au juste ? Eh bien, c’est quelqu’un qui me fait grandir.

Prenons l’exemple du Christ et de ses apôtres, puisque c’est à eux qu’il dit « je vous appelle mes amis ». Dans l’Evangile, Jésus est exigeant avec les Apôtres. Pierre se fait engueuler, il se fait traiter de « Satan » par le Christ lui-même… rien que cela ! Philippe lui aussi « tu n’as donc rien compris ». Jacques et Jean qui voulaient avoir la première place se font rabrouer… Bref l’amitié selon Jésus est exigeante car il veut le meilleur pour ses apôtres ! Est-ce tu veux le meilleur pour tes amis ? Est-ce que tu veux des amis qui soient des saints ? Ou des amis qui font le plus de bêtises à la sortie de l’école ?

Je crois que c’est quelque chose d’essentiel. Quand je vois un ami qui va dans le mur, parce que « la route qu’il suit n’est pas celle du bien ». Je ne sais pas, par exemple parce que avec telle fille il fait des conneries, parce que dans ses études il fait plus rien… suis-je un complice qui dit « allez vas y profite… » ou suis un ami qui dit : « hé ho mon gars, là ce que tu fais c’est pas une bonne idée… ». Ou encore, vous voyez un ami tout mou qui fait rien de sa vie ? Bougez le ! Par amour ! Ça le fera grandir ! Il vous remerciera un jour !

En fait, Jésus lorsqu’il est exigeant avec ses apôtres, avec ses amis, c’est d’abord parce qu’il montre l’exemple : « quand il dit il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis… » il le fait en donnant sa vie sur la croix. L’air de rien dans l’amitié ce n’est pas si facile. Exemple concret : je vais au cinéma avec un ami, est-ce que je vais proposer et choisir le film qui me plait à moi, ou bien est-ce que je vais lui proposer d’aller voir plutôt le film qui lui plait à lui ?

Ce qui est aussi génial dans l’amitié c’est la complémentarité : on peut grandir et avancer ensemble. Donne-moi de ton humour, je te donnerai de ma culture, apprends-moi à parler, je t’apprendrai à écouter. Une amitié est à la fois fondée sur des préférences et des complémentarités, sur l’accueil de la différence de l’autre personne. Qui se ressemble s’assemble, mais qui ne se ressemble pas se complète bien.

Et quand j’ai trouvé un ami, un signe que l’amitié est vraie, c’est que je n’ai pas peur de la partager. Si elle est exclusive, ce n’est qu’une passion passagère.

L’amitié avec le Christ : la joie véritable

J’aimerai vous inviter en ce soir, et après la joie d’une retraite de profession de foi, d’un FRAT ou d’une belle année d’aumônerie, à vivre des amitiés où le Seigneur est présent. Pour ma part j’ai eu la joie de vivre, lycéen ou étudiant ces amitiés-là. Je peux en témoigner, ça aide à grandir dans la foi. Après nos soirées on priait ensemble, ou bien quand on avait été faire du sport, on passait à l’Eglise après. Les amitiés les plus solides que j’ai construite dans ma vie sont celles avec des gens avec qui j’ai partagé ce qu’il y a de plus intime : la Foi. Osez les amitiés spirituelles ! Osez prier quand vous êtes chez un ami ! Osez parler de votre Foi entre amis, pas juste à l’aumônerie ou au FRAT… mais encore au lycée, au collège, au club de foot ou de basket !

Allons plus loin. Les lectures de ce jour nous montrent que toutes nos amitiés de la terre sont là comme pour nous entraîner à vivre l’amitié avec le ciel, l’amitié avec Jésus.

Vous vous souvenez tout à l’heure je vous ai parlé du livre du Siracide : « un ami fidèle est un puissant soutien qui en a trouvé un, a trouvé un trésor ». Cet ami fidèle c’est le Christ. Avec le Seigneur pas de risque d’être trahi ou décu ! « Il est fidèle celui qui vous appelle ». Pas de risque qu’il vous dise « je ne suis pas dispo » ou qu’il veuille garder l’amitié que pour lui. Lui, le Christ, a donné sa vie pour nous, pas seulement 3 h de son temps ou un coup de main pour un devoir de français… donner sa vie. Il est mort pour moi.

Jésus tu es mon véritable ami, tu as le secret d’adoucir mes peines, et de renouveler sans cesse mon espérance. Toi seul connais le fond de mon cœur. Comme l’ami fidèle tu es un puissant soutien, « Celui qui en a trouvé un a trouvé un trésor ». Toujours et partout tu es avec moi. Dans ton immense amour tu viens faire ta demeure dans mon cœur. Donne moi d’être toujours fidèle à l’amitié que tu m’offres. Donne-moi de développer des amitiés fortes, belles, qui m’aident à grandir vers la sainteté.

Amen.