Aimer c’est tout donner (Jeudi Saint au lycée)

A votre avis, de vous à moi, là juste entre nous, Pierre, Jean, Jacques, juste après avoir pris ce dernier repas avec Jésus, juste après s’être fait laver les pieds, vous croyez qu’ils avaient tout compris à ce qui venait de se passer ? Ils devaient quand même se poser quelques questions non ? J’imagine Pierre disant à Jacques: “Euh Jacques t’as bien entendu comme moi : Jésus tout à l’heure il nous a bien dit : prenez et mangez ceci est mon corps”. “Ouais et alors”. “Et ben t’a mangé son corps ?” “Ben non, puisqu’il était là juste devant nous”. “Et le morceau de pain qu’il nous a tendu à ce moment là ça avait bien le goût du pain non ? “Ben, oui je crois. “Alors t’as compris quelque chose toi ? Pourquoi il nous a dit ceci est mon corps ?” “Euh ben j’sais pas !’

C’est d’autant plus compliqué que Jésus donne son corps puis son sang… pas besoin d’être dans NCIS pour se dire que quand on entend parler d’un corps d’un côté et de sang de l’autre il y a un problème.

En fait en ce Jeudi Saint, chers amis, nous méditons sur le mystère de l’Amour de Dieu. Chacun d’entre nous a le désir d’aimer et d’être aimé. Aimer çà ne veut pas dire d’abord que çà fasse boum boum dans notre cœur quand nous passons à coté de notre Germaine ou de notre Germain bien aimé. Jésus veut nous dire nous ce que « aimer » véritablement veut dire : cela veut dire donner sa vie. « Ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, il les aima jusqu’au bout ». Parce que quand Jésus dit « ceci est mon corps livré pour vous » il ne se contente pas de paroles en l’air. Il le fait. Ceci est mon corps livré pour vous, c’est le sens de la Croix : Jésus sur la Croix donne son corps. Si la veille il institue l’eucharistie, il donne sa chair à manger, c’est précisément pour exprimer cela : il donne sa vie librement et par amour. La croix n’est pas tombée sur Jésus comme çà, hop par hasard. En fait quand on assiste à la messe et bien on est comme téléporté à la manière d’un portoloin dans Harry Potter au pied de la croix du Seigneur, quand le prêtre dit « ceci est mon corps livré pour vous »… et bien je suis plongé au pied de Jésus qui donne sa vie par amour.

Donner sa vie par amour ? Vous vous dites immédiatement qu’il est question du mariage et vous avez raison car Jésus en donnant sa vie sur la croix nous montre le modèle de toute vie: s’oublier soi-même, oublier son égoïsme, donner toute sa vie gratuitement.

Et pour que le sacrifice du Christ puisse perdurer, pour que la croix ne concerne pas juste un truc y a 2000 ans, pour que nous puissions bénéficier des effets de l’amour du Seigneur il a choisi de confier à ses apôtres et aux prêtres après eux la mission de perpétuer son acte.

En ce Jeudi Saint c’est la fête de l’institution du sacerdoce, la fête des prêtres.  Un prêtre, ce n’est pas d’abord un super prof de culture religieuse ou un psychologue amélioré. Un prêtre, c’est un homme appelé par Dieu et qui comme Jésus veut donner toute sa vie… pour que vous ayez la vie. Comme prêtre, ma vie trouve son sens dans la vôtre, dans votre vie spirituelle. J’ai donné toute ma vie à Dieu à cause de vous, jeunes, élèves, professeurs de l’institution. Au jour de l’ordination, le prêtre s’allonge par terre de toute sa longueur pour donner sa vie à Dieu. D’une certaine manière il dit « ceci est mon corps livré pour vous ».

Je vous propose, chers jeunes, qu’en ce jour de joie, nous prions pour les prêtres, pour ceux que vous connaissez, mais aussi pour tous ceux qui le deviendront. J’ai été appelé par Dieu à votre âge, j’étais en première, et j’ai senti dans mon cœur combien être prêtre pourrait avoir un sens. Je peux vous en témoigner être prêtre, c’est beau, donner sa vie pour que les autres aient la vie, c’est beau. Célébrer la messe, donner le pardon des péchés, c’est beau. Et ne les cherchez pas ailleurs, les prêtres de demain sont parmi vous. Je le sais, certains d’entre vous se posent la question d’être prêtres ou se la poseront un jour. Alors prions pour eux. Prions pour que nous ayons toujours des prêtres qui nous pardonnent, qui célèbrent la messe et nous aident à prier.

N’ayez pas peur chers amis, de donner votre vie à Jésus. Il n’enlève rien et il donne tout. Il vous donnera la vie qui vaut vraiment le coup. La vie éternelle. Et la joie éternelle.